Grande exposition Magritte au Centre Pompidou

L’exposition Magritte La trahison des images propose une approche à ce jour inédite de l’œuvre de l’artiste belge René Magritte. Rassemblant les œuvres emblématiques, comme d’autres peu connues de l’artiste, provenant des plus importantes collections publiques et privées, l’exposition offre une lecture renouvelée de l’une des figures magistrales de l’art moderne.

Une centaine de tableaux, de dessins, et des documents d’archives, sont réunis pour offrir au public cette approche qui s’inscrit dans la ligne des monographies que le Centre Pompidou a consacré aux figures majeures de l‘art du 20e siècle : « Edward Munch. L’œil moderne », « Matisse. Paires et séries » et « Marcel Duchamp. La peinture, même ». L’exposition Magritte. La trahison des images explore un intérêt du peintre pour la philosophie, qui culmine, en 1973, avec Ceci n’est pas une pipe que publie Michel Foucault, fruit de ses échanges avec l’artiste.

Dans une conférence qu’il donne en 1936, Magritte déclare que Les affinités électives, qu’il peint en 1932, marque un tournant dans son œuvre. Ce tableau signe son renoncement à l’automatisme, à l’arbitraire du premier surréalisme. L’œuvre, qui montre un œuf enfermé dans une cage, est la première de ses peintures vouée à la résolution de ce qu’il nomme : un « problème ». Au hasard ou à la « rencontre fortuite des machines à coudre et des parapluies », succède une méthode implacable et logique, une solution apportée aux « problèmes » de la femme, de la chaise, des souliers, de la pluie… Les recherches appliquées à ces « problèmes », qui marquent le tournant « raisonnant » de l’œuvre de Magritte, ouvrent l’exposition.

Source et informations

Tout est art ? l’exposition de Ben au Musée Maillol

À l’occasion de sa réouverture en septembre 2016, le Musée Maillol présente la première exposition d’envergure à Paris consacrée à Ben, figure majeure de la scène artistique contemporaine en France. Rassemblant plus de 200 œuvres issues pour la plupart de sa collection personnelle et de collections particulières, cette rétrospective révèle les multiples facettes d’un artiste iconoclaste et provocateur qui récuse la pensée unique depuis plus de 50 ans. 

Dans la continuité d’une ambitieuse rétrospective dédiée à Ben au Museum Tinguely de Bâle en 2015, le commissariat pour la partie historique de cette exposition au Musée Maillol a été confié à Andres Pardey, vice-directeur du Musée Tinguely, qui présente les débuts de la carrière de Ben avec une sélection d’œuvres-clés des années 1958 à 1978. Pour la partie contemporaine, carte blanche est laissée à Ben, invité à investir les espaces du musée avec ses créations les plus contemporaines, dont certaines seront présentées pour la première fois au public. Vous découvrirez à cette occasion des œuvres inédites conçues spécifiquement par Ben pour son exposition au Musée Maillol et inspirées par les œuvres d’Aristide Maillol conservées dans les collections permanentes de cette institution.

Lire la suite

Une exposition consacrée à la carrière d’Hergé à la rentrée !

On ne présente plus la carrière de Georges Remi, dit Hergé, auteur belge de bande dessinée principalement connu pour Les Aventures de Tintin. Souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne », il est l’un des premiers auteurs francophones à reprendre le style américain de la bande dessinée à bulles. Perfectionniste et visionnaire, il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930) ou Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935) et fait évoluer ses personnages en lien avec l’actualité contemporaine. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains et a vendu presque 250 millions d’albums, traduits dans une centaine de langues. Le Grand Palais propose une exposition exceptionnelle dès le 28 septembre 2016 pour découvrir l’univers d’Hergé. Sans aucun doute un des événements majeurs de cette rentrée !

Source et informations

Exposition-hommage autour de l’univers de Coluche à Hôtel de Ville

L’Hôtel de Ville rend hommage à Coluche, avec une grande exposition gratuite, qui se tiendra du 6 octobre 2016 au 7 janvier 2017. Ce parisien engagé, disparu il y a 30 ans lors d’un accident de moto, restera toujours un personnage mythique dans l’esprit des français.

A travers cette exposition intitulée Coluche « toujours grossier, jamais vulgaire« , l’Hôtel de Ville rend hommage à Michel Colucci, grâce à l’aide de sa veuve Véronique Colucci. Connu pour son franc-parler et ses engagements pour les plus démunis notamment grâce aux Restos du Coeur, Coluche fut pleuré par des milliers de français à sa disparition, en 1986. Dans les salons de l’Hôtel de Ville, objets de son univers personnel, photos, vidéos, témoignages illustrent la diversité de ses intérêts et de ses engagements.

Infos pratiques :
Du 6 octobre 2016 au 7 janvier 2017
Lieu : Hôtel de Ville
Horaires : 10h-18h30 lundi-samedi
Gratuit