Première grande rétrospective César au Centre Pompidou

Le Centre Pompidou rend hommage à Baldaccini César, dit César, dans La Rétrospective, qui réunit une centaine d’œuvres venues du monde entier, vingt ans après sa disparition.

« Classique, il tentait de l’être en s’approchant des maîtres du passé. Moderne, il l’était en cherchant constamment à innover, voire à militer pour un art en prise directe avec son époque, à la recherche de formes artistiques nouvelles » écrit, dans le catalogue, Bernard Blistène, directeur du Musée national d’art moderne et commissaire de l’exposition.

César a mené trois révolutions. D’abord, ses « compressions » : de la mise à la casse des carcasses de bagnoles détruites, il fait un art. Et on peut citer l’oeuvre la plus connue : les statuettes compressées sont remises chaque année aux stars des Césars, récompenses du cinéma.

Deuxième révolution : les « agrandissements » de pouce, l’empreinte du sien, dans toutes les tailles — de 42 cm à 12 m — et de tous matériaux — résine, nickel, plâtre, bronze —, et le moulage d’un sein, celui d’une danseuse du Crazy Horse. Immense, posé à côté du pouce, il dégage un côté sensuel, infantile, un peu psy. Troisième innovation : les « expansions », à base d’un nouveau matériau industriel, la mousse de polyuréthane.

César, la grande rétrospective au Centre Pompidou
Lieu : Centre Pompidou
Du 12 décembre 2017 au 23 mars 2018
Horaires : 11h-21h, fermé le mardi
Tarifs : 14€ tarif plein , 11€ tarif réduit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *