[Live Report] Singin’ in the Rain au Grand Palais

Je vous en avait déjà parlé sur ce blog, le spectacle musical Singin in the Rain a pris place sous la nef du Grand Palais, pendant les travaux d’aménagement du Théâtre du Châtelet. Ce lieu a pris l’habitude de recevoir des événements de grande envergure et de toutes nature : la FIAC, le Cinema Paradiso, une patinoire géante… Aujourd’hui, c’est une comédie musicale incontournable qui prend place et le Grand Palais a été aménagé exprès pour faire vivre une expérience toute particulière. En plus du spectacle, y retrouve des food trucks, expositions, cours de claquettes, shooting photos. De quoi ravir petits et grands.

Parlons du spectacle. Pour être honnête, je n’avais jamais vu le film ni aucun spectacle lié à cette production. C’était donc pour moi une vraie première mais à ce qu’on m’en a dit, le spectacle était parfaitement calé sur le film. J’ai beaucoup apprécié le fait que le spectacle était joué en anglais, c’est bien trop rarement le cas sur Paris (je vous rassure, le spectacle était sous-titré, bien que lisible uniquement par les personnes aux yeux aiguisés). J’ai été éblouie par les costumes. Les robes que portent les femmes du spectacle sont à tomber par terre. Les décors sont simples mais suffisants et il a réellement plu au Grand Palais ce soir là. Les danseurs et comédiens sont au top. L’acoustique était étonnamment bonne vu la configuration du lieu. Un gros bémol tout de même : l’orchestre des musiciens est caché. Quel dommage !

Le final est fabuleux et constitue le meilleur moment du show, les fans apprécieront et je n’en dévoilerai pas plus. Personnellement, j’ai eu une grosse déception qui a gâché la soirée : je sais que la configuration de l’espace était un sacré enjeu mais je n’ai jamais été aussi mal installée pour voir un spectacle. Mal aux fesses, mal au dos, on n’arrêtait pas de se tortiller sur nos sièges et l’espace restreint nous incitait presque à nous asseoir sur les genoux du voisin. Au prix de la place, c’est dommage. Je tenterai le retour au Théâtre du Châtelet quand il sera remis sur pieds !

Le Festival d’Humour de Paris revient pour sa 3e édition

Le FUP, le Festival d’Humour de Paris, est de retour pour une 3ème édition.
Au programme, 14 soirées inédites créées spécialement pour l’occasion.

Qu’ils soient chroniqueurs sur France Inter, qu’ils viennent du web, du stand-up ou du théâtre, retrouvez plus de 100 artistes dans les plus grandes salles parisiennes, parmi lesquelles l’Olympia, le Grand Rex et Bobino. Jamais autant d’artistes n’avaient été réunis pour un festival d’humour à Paris.

Du 10 au 22 janvier, Paris devient la capitale de l’humour ! The city of laugh…(et reste toujours la capitale de l’amour « The city of love », avec des ponts, des réverbères, la Tour Eiffel, etc…)Informations

[Coup de cœur] Ary Abittan, la dose d’humour qui fait du bien !

J’ai récemment eu l’occasion d’assister au dernier spectacle d’Ary Abittan. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, n’ayant pas vu son premier spectacle et n’étant pas vraiment fan des rôles qu’il a joué dans les comédies françaises.

Je vais y aller franchement : j’ai passé un excellent moment. J’ai beaucoup ri, parfois aux larmes. Il m’a fallu un petit moment pour entrer dans le spectacle, car je ne suis pas fan des comiques obligés de grimacer pour faire rire. Ce que j’ai aimé, c’est qu’il nous parle de lui, de sa vie, et qu’on s’y retrouve toujours : ses relations avec sa famille, son divorce, sa quête de l’amour, la famille recomposée… Des relations pas faciles, qu’il arrive à aborder avec légèreté.

Ary est humain, proche de son public, et d’un dynamisme absolu. Je me suis bien reconnue en danseuse solo imitant Beyoncé. Il est en tournée dans toute la France en ce moment et bientôt de passage à Paris, ne le loupez pas !

Disney Village vous invite à son spectacle Les Feux Magiques de Disney

Les Feux Magiques de Disney : 6, 8 et 10 Novembre 2017 sur le Lac Disney de Disney Village.
Un spectacle exceptionnel pour toute la famille avec une énorme scène à ciel ouvert avec effets spéciaux et feux d’artifice et musique.
Profitez de ce cadre féérique pour une sortie en famille lors d’un show entièrement gratuit, à l’occasion de la fête traditionnelle anglaise, le Bonfire.

Infos pratiques :
Les Feux Magiques de Disney 2017
Les 6, 8 et 10 novembre 2017
A partir de 20h30
Attention, le spectacle peut être modifié, retardé ou supprimé sans préavis, notamment en cas de mauvaises conditions météo.

Singin’ in the rain revient à Paris de façon inédite !

Du 28 novembre 2017 au 11 janvier 2018, la comédie musicale Singin’ in the rain revient pour plusieurs représentations sous la plus grande verrière d’Europe pour faire vivre la magie du Châtelet au-delà de ses murs.
D’abord rendue célèbre grâce à Hollywood par Gene Kelly dans le film culte de la MGM, Singin’ in the Rain, qui raconte le bouleversement de l’industrie du cinéma et du métier de comédien avec le passage du cinéma muet au parlant, est sans aucun doute la comédie musicale la plus célèbre de tous les temps.Une mise en scène brillante et truffée de surprises signée Robert Carsen, le glamour de costumes dignes de l’âge d’or d’Hollywood, une partition inoubliable, une chorégraphie décoiffante et une distribution de talentueux triple threats (danseurs-chanteurs-comédiens) : tels sont les ingrédients à l’origine de l’immense succès critique et populaire de cette oeuvre culte, emblématique de la direction de Jean-Luc Choplin.

Présentée pour la première fois sur la scène du Châtelet en mars 2015, cette production 100% Châtelet avait rencontré un accueil triomphal. Pendant la fermeture pour travaux de rénovation, le théâtre du Châtelet s’exporte hors-les-murs et investit la nef du Grand Palais pour 47 représentations.

Informations

C’est Grease qui marquera la réouverture du Théâtre Mogador !

Après le triste incendie qui a forcé le Théâtre Mogador cet hiver et contraint l’annulation du spectacle Le Fantôme de l’Opéra, on connait enfin la suite des événements.

Exit le Fantôme de l’Opéra, le prochain spectacle sera l’incontournable Grease. Créée en 1971 par Jim Jacobs et Warren Casey, lancée le jour de la Saint Valentin en 1972 et jouée 3.388 fois à Broadway lors de sa première exploitation, Grease a été nommée pour 7 Tony Awards. Elle fut ensuite produite à Londres en 1974. Cette comédie musicale a été portée à l’écran quatre ans plus tard, un film éponyme marqué par le duo Olivia Newton-Jones/John Travolta, le film de tous les records, 400 millions de $ de recettes et souvent cité comme le film musical le plus populaire. Cette adaptation de la comédie musicale a véritablement propulsé la carrière de John Travolta.

Depuis, le succès ne s’est jamais démenti, la comédie musicale a été reprise à Broadway (de 1994 à 1998 pour 1.505 représentations supplémentaires), exploitée dans des tournées à travers les Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie, en Afrique du Sud et plusieurs pays d’Europe. (Richard Gere et Elaine Paige, entre autres, ont figuré dans les différentes distributions).

L’histoire se déroule en 1959 à la Rydell High School, dans la banlieue de Chicago, sur fond de musique rock. Sandy Dumbrowski, une nouvelle élève, intègre le lycée. A sa grande surprise, elle y retrouve son amour d’été, Danny Zuko, chef du gang des T-Birds. Si elle est heureuse de le revoir, lui se préoccupe plus de sa popularité et de son image de chef de bande que des sentiments de Sandy. Aidée par les Pink Ladies, Sandy va finir par s’imposer dans ce jeu d’amour et de hasard.

Grease prendra place dans un théâtre Modagor remis sur pieds à partir du 28 septembre 2017. La billetterie est déjà ouverte.

Informations

Langevin, illusioniste de talent actuellement au Casino de Paris

Langevin, le prodige de l’illusionisme était déjà passé par Paris l’année dernière pour présenter son spectacle. Victime de son succès, le showman revenu cette année pour quelques dates au Casino de Paris. 

Langevin met en scène une magie dans l’ère du temps. Le spectacle est moderne et ludique et on reste scotchés devant ses tours

Habitué à interagir avec le public, Luc Langevin fait appel aux spectateurs à plusieurs reprises au cours du spectacle. Un spectacle époustouflant pour tous les membres de la famille, qui ravira petits et grands. Il va falloir désormais compter avec lui, car vous ne finirez pas d’entendre son nom.

Spectacle au Casino de Paris jusqu’au 4 février 2017

 

Dany Boon, fidèle à lui-même dans son nouveau spectacle

Dany Boon joue dans de mauvais films à succès, mais est également un comique qui a explosé sur scène. Il joue en ce moment à l’Olympia pour fêter ses  25 ans de scène et j’ai eu l’occasion d’y assister.

A part quelques films dans lesquels j’ai pu le voir, je ne connais pas les sketchs de l’humoriste. C’est maintenant chose faite. J’y ai découvert du bon et du moins bon. Au départ, Dany Boon est lui-même et se confie sur sa relation avec sa femme, son physique peu facile et son arrivée à Paris : là il est drôle et j’ai cru que j’allais passer un bon moment. Ensuite ça se gâte. Dany Boon incarne des personnages-chtis et ses mimiques insupportables reprennent le dessus. Personnellement j’ai dû me concentrer pour comprendre ce qu’il disait et ce n’était vraiment pas fameux, voir horripilant. Dommage. 

Parmi les sujets évoqués également : le quotidien d’un mauvais vigile de boîte de nuit, le nouveau nom des Hauts de France, la nouvelle génération qui ne sait plus lire et s’exprimer, ses enfants, les chansons Disney insupportables… Apparemment il a repris d’anciens sketchs également. Bref. Si vous êtes courageux et patients, vous pouvez y aller pour vous faire une idée. Si vous avez un cours de poney, ça sera sûrement tout aussi intéressant.

Notre Dame de Paris : en 2016-2017 toujours d’actualité !

Ces derniers mois, on a vu renaître des comédies musicales à grand succès, et notamment Notre Dame de Paris qui avait été précurseur de la vague des comédies musicales il y a de ça 18 ans. 

J’ai pu assister à une des représentations du spectacle version 2016, n’ayant pas eu la chance de voir la comédie musicale en 1998. Le show est vraiment grandiose et les artistes sont plein de talents. On s’étonne de voir (surtout d’entendre) de grandes similitudes avec les artistes qui incarnaient les héros à l’époque (Garou, Patrick Fiori, Daniel Lavoie …). Dans sa nouvelle version, les jeux de lumière et les projections vidéos jouent un rôle très important et donnent de la vie au spectacle. Un côté cirque est également présent grâce aux acrobaties des artistes.

On passe un très bon moment et on prend plaisir à découvrir ou re-découvrir Notre-Dame de Paris, dans un spectacle remis au goût du jour et en phase avec l’actualité. A voir au Palais des Congrès jusqu’au 8 janvier 2017.

Manu Payet rode son spectacle : testé et approuvé !

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de voir Manu Payet sur la scène du Flow à Paris pour le rodage de son nouveau spectacle. Il faut dire que son premier spectacle que j’avais vu au Spendid était très drôle et que nous ne l’avons pas vu sur les plaches depuis un moment. Dommage d’ailleurs car je n’ai jamais vraiment compris son attachement pour les rôles de dépressif au cinéma.

Bref, j’étais impatiente et j’ai été récompensée. J’ai passé un très bon moment. Certes, on sent le rodage (bien qu’il ai commencé cette tournée il y a quelques mois déjà), mais ça promet. On a eu droit à presque 2h de spectacle. Manu aborde les thèmes de son déménagement dans le quartier le plus huppé de Paris, ses soirées entre pote versus la vie de couple. Tant de thèmes qui ont certes été vus et revus mais dont on ne se lasse pas et dans lesquels chacun peut se reconnaître. Le tout bien rythmé en musique. Personnellement, le tout m’a fait pensé à la belle époque de Gad Elmaleh et c’est plutôt bon signe.

Manu Payet continue sa tournée de rodage en 2017 en France, toutes les infos sont sur les sites de billetterie. Une belle idée de cadeau de Noël.