Passez la Saint Valentin au Musée Rodin

Cette année encore, le Musée Rodin de Paris propose une soirée exceptionnelle à l’occasion de la Saint Valentin :

Cette année, ne boudez pas la Saint-Valentin : surprenez votre moitié en l’invitant à la soirée « LOVE » du musée Rodin. Un parcours amoureux dans le lieu le plus romantique de Paris vous attend. Musique jazz, éclairage, poésie, tout est réuni pour venir dire « je t’aime » au musée Rodin.

Cette soirée rend hommage à celui qui fut l’artiste le plus sensuel de son époque, qui aima le corps de la femme, qui créa Le Baiser. Avec ce parcours, nous vous proposons de poser un regard amoureux sur les œuvres sélectionnées, une ode au corps et aux sens. Rodin vécut une grande histoire d’amour avec Camille Claudel, leurs échanges de lettres sont la base de ce parcours, mais vous trouverez aussi des poèmes à vous dire au creux de l’oreille et des surprises à vivre en musique et en beauté.

Source et informations pratiques

Monsieur Fraize : digestion très difficile

Hier, j’ai été voir Monsieur Fraize en spectacle à l’Européen. Honnêtement, je ne connaissais pas ce monsieur mais deux collègues m’ont poussé à aller le voir car il s’agissait du ‘meilleur one man show qu’ils ont pu voir’. On m’a quand même prévenu : c’est très spécial et certains spectateurs ont quitté la salle en plein milieu de la représentation. Curieuse, j’ai testé… et je dois avouer que, pour la première fois de ma vie, j’ai quitté la salle avant la fin du spectacle.

Dès les 10 premières minutes, j’ai su que ça allait être dur. Se prenant pour un ‘clown pour adultes’, Monsieur Fraize a fait mine de louper son entrée sur scène et de n’avoir aucun texte, en soufflant dans son micro pour le tester. Les gens dans le public sont hilares, moi je grimace.

Finalement ce monsieur nous explique qu’il est sur scène pour travailler, gagner de l’argent et s’acheter des produits en promotion. On aura un long moment de démonstration d’un catalogue Carrefour, et je me dis que je serai mieux chez moi, dans mon lit. Un premier couple quitte la salle et je me pense que ça sera bientôt mon tour.

J’ai tenu en tout, trois quarts d’heure avant de m’enfuir devant ce spectacle. Au moins, on ne peut pas dire que Monsieur Fraize n’est pas original et qu’il ne prend pas de risque. C’est un ovni. Mais je dois dire que l’humour par le néant ne me plaît pas. J’aime quand ça parle, ça interagit et c’est fin. Je me suis revue, lorsqu’au lycée, j’étais allée voir la pièce En Attendant Godot qui m’avait horripilée, jusqu’à ce qu’on arrive à l’analyse de texte qui faisait sens. J’ai perdu ma soirée mais au moins, j’ai pu me faire un avis.

Monsieur Fraize, ce n’est pas pour moi mais si vous aimez tenter des expériences, allez-y, il joue encore à l’Européen.

Paris Face Cachée, de retour !

Paris Face Cachée est un évènement à la marge, impertinent, audacieux et à contre-courant. Découvrez Paris autrement les 1er, 2 et 3 février 2019.

  • Paris Face Cachée vous propose des moments uniques dans des endroits atypiques.
  • Avec plus de 120 aventures originales vous allez devenir des passe-murailles, infiltrer des lieux confidentiels ou pénétrer des endroits habituellement inaccessibles.

Vous êtes curieux ? L’histoire, l’art, la physique, les sciences, l’innovation, la gastronomie, les savoirs faire, les dessous, les dessus, les milieux, tout vous intéresse ?

LES BILLETS SERONT DISPONIBLES, EN DEUX TEMPS, LES 16 ET 23 JANVIER 2019 AVEC À CHAQUE FOIS DES EXPÉRIENCES DIFFÉRENTES.

Informations et réservation en ligne ici

Rachid Badouri revient rechargé avec son nouveau spectacle

Rachid Badouri joue actuellement son nouveau spectacle Rechargé au Théâtre Comédia à Paris. J’ai eu la chance de le découvrir sur scène, n’ayant pas vu son premier spectacle. 

S’il y a bien une chose que l’on peut dire concernant Rachid Badouri, c’est qu’il ne manque pas d’énergie. Un vraie pile électrique sur scène. Personnellement, je ne suis pas fan de ces humoristes qui font des mimiques pour faire rire. Courtemanche a fait son temps et moi ça me fatigue plus qu’autre chose. Aujourd’hui je cherche la finesse et surtout, des sujets vrais mais qui n’ont pas été traités par tous les comiques de la scène parisienne, et il y en a. Rachid Badouri parle de sa vie, de ce qu’il s’est passé pendant ces années où il n’était plus sur le devant de la scène : sa vie de couple, ses problèmes de santé, son papa, son nouveau rôle de papa. Et il nous emporte dans une histoire dans laquelle on ne l’attendait pas : son histoire, la perte de sa maman. Et c’est clairement à ce moment là que l’on est ‘rechargé’ par l’humoriste

Sans rentrer dans le pathos ni dans la vulgarité, Rachid Badouri a été acclamé par son public. Un public à voir en famille, en couple ou entre amis. N’ayez pas de doutes, vous serez charmés. Je n’ai pas ri aux larmes mais j’ai fait une belle découverte et j’ai enfin compris qui était ce fameux Canadien d’origine Marocaine.

Il joue au Comedia jusqu’à fin décembre puis en tournée dans plusieurs villes de France. Vous pouvez réserver sans craintes.

Première exposition dédiée à JR à la Maison Européenne de la Photographie

« Momentum, la mécanique de l’épreuve » est la première grande exposition de JR au sein d’une institution française. Elle rassemble notamment les premières photographies de l’artiste, des collages de format monumental de ses plus grands projets, et plusieurs installations inédites.

Travaillant à la fois la photographie, le cinéma, le spectacle vivant et les arts visuels en général, JR mobilise des communautés, des quartiers et des villages entiers. Par des formats démesurément grands, il donne une voix aux anonymes.

L’exposition présente de nombreux projets et immerge le visiteur au sein même du processus créatif de JR, en revenant sur ses débuts lorsqu’il réalisait des graffitis, ainsi que sur ses premières photographies et ses premiers collages. Le parcours de l’exposition présente également des séries d’envergure : Portrait d’une génération (un projet d’affichage illégal de portraits réalisés avec un objectif 28 millimètres) ; Women are heroes(soulignant la dignité des femmes qui sont souvent les premières victimes lors de conflits ou de guerres) ; The Wrinkles of the City (dont les actions visent à révéler l’histoire et la mémoire d’un pays ou d’une ville en se focalisant sur les rides de ses habitants) ; Unframed (dans lequel JR s’approprie des images réalisées par d’autres photographes et qu’il recontextualise en leur donnant un sens nouveau)…

L’exposition « Momentum, la mécanique de l’épreuve » dévoile également une fresque interactive inédite. Celle-ci explore l’impossible contrôle des armes aux États-Unis. À travers des centaines de portraits et d’entretiens, et grâce à une plateforme en ligne spécialement conçue pour l’occasion, JR invite le visiteur à découvrir les témoignages et points de vue de nombreux personnages.

« Seulement 2% de l’œuvre de JR est connue du public, exposée en galerie ou en musée, explique Fabrice Bousteau. L’autre partie, tout aussi importante voire plus, constitue son processus de travail créatif et esthétique, en interaction avec les gens ou depuis son atelier. »

Un cycle de projections accompagne cette exposition, le week-end dès 15h à l’auditorium de la MEP. Seul, mais aussi en commun avec des artistes et réalisateurs dont il est proche, JR signe la réalisation de plusieurs films de ce cycle. Ils font ainsi partie intégrante de son œuvre, et ne sont pas de simples « making-of » documentant son travail plastique.

Source
JR  – Momentum – la mécanique de l’épreuve
07.11.2018 – 10.02.2019
Maison Européenne de la Photographie

Découvrez le Panthéon de nuit

Neuf soirées exceptionnelles seront l’occasion de porter un autre regard sur le Panthéon. Munis d’une lampe-torche, vous serez invités à prêter attention aux détails des différents espaces du monument. vous pourrez déambuler de la crypte à la nef, qui au milieu de son décor peint et sculpté, particulièrement riche, est aussi un lieu symbolique pour les sciences.

Elle aura lieu à partir de 19h du 5 décembre 2018 au 20 février 2019, avec 9 créneaux au total. 

Assistez à un festival exceptionnel d’illumination au Jardin des Plantes

Pour la toute première fois de son histoire, le Jardin des Plantes se pare de mille feux et propose une promenade nocturne à la lueur de monumentales structures lumineuses. 

Une exposition qui va éclairer la conscience des petits et des grands et qui montre à quel point il est important de préserver notre faune et notre flore. 

Commencez le parcours place Valhubert par des lanternes spectaculaires représentant des créatures disparues il y a 65 millions d’années, découvrez des espèces éteintes ou menacées sous la pression des civilisations humaines, croisez la route d’un requin blanc de 30 mètres de long et entrez dans la Ménagerie, déambulez dans le zoo du Jardin des Plantes métamorphosé et habité par des animaux gigantesques et lumineux…

Ce festival de lumière insolite est aussi jalonné de spectacles vivants sur le thème de la nature et d’ateliers pour les enfants qui pourront même construire et décorer leur propre lanterne.

Un show lumineux et poétique à vivre du 16 novembre au 15 janvier (fermeture exceptionnelle le 24 décembre).

Source

[Coup de cœur] Laurie Peret : à découvrir au plus vite

Laurie Peret est une des humoristes dont on entend de plus en plus parler, ou du moins, chanter. J’ai eu l’occasion de la découvrir sur la scène du République où elle joue encore jusqu’à la fin de l’année.

Toute mignonne et souriante, elle est également attachante lorsqu’elle se présente en tant que mère, largement inspirée par sa petite fille pour le spectacle. Seulement, le ton est vite donné : Laurie est plutôt crue pour ne pas dire cul. Elle déballe sa vie privée en alternant chansons à l’humour potache (façon Giedré) et en introduisant ses chansons avec des sketchs, des passages qui m’ont bien fait rire, peut-être plus que les chansons elles-mêmes, déjà visibles sur le web. Si ça sonne comme du Giedré, j’ai su néanmoins apprécier Laurie Peret et le public était ravi. Je crois même qu’il y avait des habitués. Elle parle entre autres de sa fille, des joies de l’accouchement, de sa rupture amoureuse, sa vie sexuelle, bref… les aléas de la vie où chacun pourra se reconnaître.

Si vous souhaitez passer une soirée entre amis, couple ou famille (jeunes enfants, s’abstenir), n’hésitez pas. Le spectacle dure 1h et on ne voit pas le temps passer, on en voudrait même plus. J’ai bien ri, beaucoup plus que lorsque j’ai vu Anne-Sophie Girard. Vous entendrez très probablement parler d’elle dans les années à venir.

Picasso à la fête pour un weekend au Musée d’Orsay

A l’occasion d’un week-end festif et familial, le musée d’Orsay vous convie à explorer la passion de Picasso pour les artistes du cirque qui s’exprime dès la période bleue et rose de son oeuvre. Dans le cadre grandiose de la nef d’Orsay, deux artistes de renommée internationale, Elizabeth Streb (New York) et Stéphane Ricordel (Paris), revisiteront cette passion en proposant une série de performances spectaculaires réunissant des acrobates, danseurs et performeurs rompus aux expériences les plus extrêmes et la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton.

Durant tout le week end, petits et grands pourront s’initier avec les apprentis de l’Académie Fratellini à des numéros de cirque, assister à des démonstrations, rencontrer des artistes, ou se laisser guider dans l’exposition Picasso. Bleu et rose pour admirer ou revoir avec un oeil neuf les chefs-d’oeuvre du maître catalan. Deux journées et soirées exceptionnelles !

Au programme :

Ouverture non-stop de l’exposition « Picasso. Bleu et rose »
Plus grande exposition jamais consacrée à la période pré-cubiste du maître espagnol, Picasso, Bleu et rose, coproduite par le musée d’Orsay et le musée Picasso Paris, est l’occasion unique de découvrir une facette méconnue de son oeuvre. De sa jeunesse barcelonaise aux années montmartroises mais aussi sur la route avec les saltimbanques, voyagez dans l’univers poétique et grinçant d’une oeuvre en construction et déjà spectaculaire.

Atelier : Tour de piste avec l’Académie Fratellini
L’Académie Fratellini pose ses tréteaux dans la salle des Fêtes du musée d’Orsay et vous invite à entrer dans l’univers du cirque. Fil, équilibre, jonglage ; encadrés par des élèves de l’Académie, des ateliers tout public réveilleront le saltimbanque qui sommeille en vous !

Atelier : 50 nuances de bleu et rose
Dans l’atelier du musée, notre équipe de plasticiens vous fait explorer les infinies nuances du bleu et du rose. Elaborez votre propre nuancier et personnalisez un carnet de dessins sur les pas de Picasso.

Parades dans la nef avec l’Académie Fratellini
Les apprentis de l’Académie Fratellini fêtent Picasso en fanfare ! Au cours d’une parade improvisée par Antonino Mollica et ses musiciens, jongleurs, acrobates et funambules déambulent dans la grande allée des sculptures et rivalisent d’équilibre avec les chefs-d’oeuvre de la collection.

Sur les pas de Picasso. Visites dans l’exposition et les collections
Saviez-vous que c’est à la gare d’Orsay que le jeune Pablo Picasso est arrivé à Paris en 1900 ? Toutes les heures de 14h30 à 17h30, les conférenciers du musée vous invitent à mettre vos pas dans ceux d’un Picasso de 19 ans qui découvre Paris.

Rendez-vous dans la loge….
Glissez-vous dans l’atmosphère intime et feutrée de la loge de cirque aménagée dans le fumoir du musée pour vivre des rencontres inoubliables avec les artistes du week-end et vous faire conter l’histoire passionnante de Picasso et du cirque.

Un cirque éphémère en salle des Fêtes
Aménagée en piste de cirque éphémère, la salle des fêtes du musée d’Orsay accueille tapis, câbles et gradins et vous invite à découvrir le spectacle « fil-fil ». Devant enfants et adultes, trois acrobates rivalisent d’humour et d’équilibre de manière douce et poétique pour un moment de magie à hauteur de trois pommes.

Le Cirque de Charlie Chaplin, ciné-concert
En 1928, Charlie Chaplin réalise The Circus, chef-d’oeuvre d’humour et de fantaisie. Le musée vous propose de redécouvrir la version originale de cette perle du cinéma muet accompagnée au piano par Axel Nouveau, le pianiste du Louxor.

Performances spectaculaires dans la nef
Pour clore chacune des deux journées de ce week-end festif, le Théâtre du Châtelet et le musée d’Orsay vous proposent un spectacle inédit en deux parties.

Détails du programme ici

Les Coquettes : trois anti-diva sur scène

Elles ont explosé il y a quelques années et ont déjà parcouru toute la France. J’ai eu l’occasion d’enfin découvrir les Coquettes sur scène. Le concept : 3 super chanteuses et 3 personnalités, des caractères bien trempés, qui chantent leurs états d’âme.

Sur scène, il n’y a aucun filtre mais il en faudrait plus pour être choqué. Elles se moquent d’elles-mêmes pour mieux envoyer valser les clichés, flinguent les relous à coups de syncopes féministes et se jouent des conventions pour mieux en rire. On rit et même si l’on peut penser que ce spectacle s’adresse exclusivement aux femmes (GIRL POWER), les hommes passeront eux aussi un bon moment. 

Plus que des chansons, les textes sont drôles. Bon, ce n’est pas le spectacle le plus drôle que j’ai pu voir, mais c’est frais, original et on passe un vrai bon moment.

Après avoir enflammé l’Olympia en 2017, Les Coquettes seront à Paris, au Grand point Virgule pour quelques mois avant de partir en tournée.