Animations nocturnes avec le Prehistoric Safari du Jardin d’Acclimatation

Secrètement, au Jardin d’Acclimatation, l’Agence « Prehistoric Safari » proposait depuis quelques mois à des petits aventuriers en herbe, d’intrépides éthologues et amoureux des animaux disparus de voyager dans un passé lointain, à la découverte des dinosaures.

Manifestement, l’Agence s’est retrouvée dépassée par la vingtaine de spécimens qu’elle a ramené à notre époque, et qui se sont échappés des laboratoires. « Prehistoric Safari » vous attend pour des nocturnes inédites, lorsque ces créatures que vous pensiez disparues voici des dizaines de milliers d’années s’ébattent en liberté au beau milieu des attractions !

Attention ! Les choses peuvent parfois mal tourner et les nuits au Jardin d’Acclimatation être particulièrement agitées.

Au programme de ce safari nocturne : retrouvez 16 projections vidéo-lumineuses dynamiques, des dinosaures animatroniques, un nouveau film d’expérience en réalité virtuelle intitulé « Prehistoric Immersion », 2 Dino-Box, 1 spectacle inédit « Igor Vanzane – L’homme qui vit avec les dinosaures » ainsi que 15 attractions ouvertes en accès illimité, dont 4 thématisées : les « Spino Rockets », « la Machine à Dino », « La Rivière des Dinosaures » et « Prehistoric Immersion ».

Du 15 novembre 2019 au 5 janvier 2020 au Jardin d’Acclimatation
Source et billetterie

La fête des Lanternes défile à La Villette

La fête des Lanternes revient pour une quatrième édition à la Villette au cours d’une grande parade.

Notez le samedi 30 novembre dès 17h pour un départ de cortège en compagnie des musiciens Zalindê et Doubayabi. Les jardins du Parc de La Villette vont s’illuminer grâce aux lanternes que vous aurez fabriquées le weekend précédent. Enfin, la parade se terminera autour d’un thé de Noël convivial aux épices, une heure après.

Au programme de cette fête : une déambulation aux côtés des troupes et artistes professionnels de WIM Percussion, joueurs de tambours et percussions et les artistes du théâtre Les Poussières.

Fête des Lanternes 2019
30 novembre
Départ à Little Villette dès 17h
Ateliers de fabrication de lanternes : le samedi 23 et dimanche 24 novembre à 10H et 15h (11 euros par atelier et par enfant)

Je pionce donc je suis : la pièce qui fait rêver

Je suis fan de Michaël Hirsch, tout le monde le sais. Ce deuxième spectacle, je l’ai attendu, après le fabuleux « Pourquoi », un premier spectacle extraordinaire où, seul en scène, Michaël se pose de grandes questions sur la vie, avec des jeux de mots qui s’enchaînent pour notre plus grand plaisir.

Cette fois, Michaël Hirsch va encore plus loin. Dans un thème qui me parle beaucoup (dormir, une passion). Il y incarne Isidore Beaupieu dont la vie a basculé après s’être endormi lors du plus gros événement de sa vie. Un chamboulement qui l’a poussé à revoir le monde à sa façon.
C’est l’histoire d’un monde où tout s’accélère, mais où l’urgent ne fait pas le bonheur, où l’on aimerait parfois mettre sa vie entre charentaises. C’est l’histoire d’un monde où l’on a oublié que l’Homme descend du songe.

Incarnant tour à tour plus de vingt personnages, Michaël Hirsch, est doté d’une énergie bluffante et ses interprétations sont parfaites. On reste sur la lancée des jeux de mots et on s’en délecte. Difficile de faire mieux après le succès de « Pourquoi », pourtant, il a fait mieux encore. Vivement la suite!

Si vous ne savez pas quoi faire de vos soirées d’hiver, sortez de votre lit et allez voir « Je pionce donc je suis au Théâtre du Lucernaire », vous ne serez pas déçu.

Jusqu’au 19 janvier 2020 les jeudis, vendredis et samedis à 21h30 – et les dimanches à 19h00 à partir du 15 décembre – Théâtre le Lucernaire

 

 

Mme Sarfati Comedy Club : nouveau lieu culte du stand up

Plutôt que dédier un simple lieu à un art, Madame Sarfati dédie une œuvre d’art au stand up parisien.
Fary en collaboration avec JR (qui signe l’architecture intérieure et la scénographie) ,et accompagné de toute une génération de stand uppers, ont créé :
Une programmation unique
Avec les plus beaux talents de l’humour français

A Savoir :
Quand tu viendras chez Madame Sarfati, tu pourras venir boire un verre, manger, voir un plateau d’1h de 4 artistes ( les plus talentueux ) présenté par un MC et surtout vivre un spectacle au sein d’une oeuvre d’art ( Rendez-vous de JR).
De la salle de spectacle, au mobilier et jusqu’au menu, Madame Sarfati a été pensé, créé et réalisé par des artistes chacun expert et talentueux en leur domaine.
La première est le 27 novembre et ça promet du lourd !

Charlie Chaplin s’expose à la Philarmonie de Paris

Confrontant l’art cinématographique de Chaplin à de nombreuses œuvres, machines, partitions et manuscrits, cette exposition restitue toute l’« éloquence » de son génie, dont l’influence s’étend des avant-gardes à la culture populaire. Scrutant tout ce qui, dans son oeuvre, fait « bruit », et « parle » aux yeux aussi bien qu’à l’oreille, elle montre combien la recherche d’une expression sonore et musicale catalyse son imaginaire tout entier. 

Cette exposition élargit le champ (souvent restreint) du musical à d’autres objets, comme le bruit, le geste et le rythme. Résolument, la pantomime muette de Charlot s’est imposée comme l’un des « corps sonores » les plus emblématiques du XXe siècle, et même l’un des plus visionnaires et politiquement engagés.

Exposition Charlie Chaplin, l’homme-orchestre
Du 11 octobre 2019 au 26 janvier 2020
Espace d’exposition – Philharmonie
Source et informations

[Coup de cœur] Sebastian Marx : le New Yorkais est bien devenu Français

Hier soir ont eu lieu les deux dernières du spectacle de Sebastian Marx : Un news-yorkais à Paris (version française). J’ai eu le plaisir d’y assister alors que je l’avais déjà vu sur la scène du SoGymnase Comedy Club dans la version américaine de son spectacle en 2014. A l’époque déjà, j’avais passé un excellent moment. Depuis, il a bien grandi et s’offre une place magistrale sur la scène des humoristes français.

Hier soir, j’ai beaucoup ri et ça fait beaucoup de bien. Je regrette de ne pas y être retournée plus tôt, il faut dire qu’il joue depuis un moment et qu’il est très présent sur les réseaux sociaux, avec ses vidéos et podcasts. Les occasions n’ont donc pas manqué (si tu as loupé ton tour, ne loupe pas le prochain coche).

Sebastian nous a parlé de sa vie, de son rêve français dans lequel il s’est lancé comme un déglingué, à l’occasion d’une rencontre amoureuse à New York, sa ville natale. Il évoque son installation à Toulouse, ses débuts en France en tant que serveur et son très difficile apprentissage de la langue française. C’est probablement la partie la plus drôle : l’usage des anglicisme, les accents incompréhensibles, les incohérences en orthographe et la complexité de la grammaire française. Puis l’apothéose, la montée à Paris et son obtention de la nationalité française. Mais surtout, j’ai adoré la caricature des parisiens toujours mécontents et adeptes d’un discours qui n’a pas de sens (alors qu’on se comprend finalement très bien avec des ‘bah’ ‘enfin bon’…). Belle joie modérée qui nous est propre. 

Sebastian aime les français et aime Paris plus que tout autre français né ici. Merci pour cet hommage, j’ai hâte de suivre ses prochaines aventures.

Les Feux Magiques de Disney : feux d’artifice pour toute la famille !

Les Feux Magiques de Disney : 4, 6 et 8 novembre 2019
Venez assister à un spectacle exceptionnel sur le Lac Disney, à Disney Village !
Trois soirées inoubliables pour toute la famille avec musique, effets spéciaux et feux d’artifice. Spectacle entièrement gratuit, à l’occasion de la fête traditionnelle anglaise, le Bonfire.

Ghost à Mogador : du rire, heureusement !

Ghost, une comédie musicale inspirée du film mythique du même nom, joue actuellement au Théâtre Mogador. J’ai eu l’occasion d’assister à l’une des représentations. Je dois avouer que je n’ai jamais vu le film donc je ne savais pas à quoi m’attendre, et encore moins parce qu’il s’agit d’une adaptation musicale d’un film qui ne comporte ni chant ni danse. 

Bons points : le temps passe vite, et pour quelqu’un comme moi qui s’ennuie rapidement, c’est une qualité. Les décors sont vraiment géniaux et rythment bien le spectacle. On passe facilement des rues de New York à l’appartement du couple, au métro New Yorkais, à la tanière de la diseuse de bonne aventure. Autre bon point : dans ce spectacle, on rit, même si l’histoire est plutôt dramatique. Le rôle originellement tenu par Whoopi Goldberg est ici tenu par l’humoriste Claudia Tagbo qui ‘sauve’ le spectacle. Le rôle semble avoir été créé sur-mesure et elle excelle dans cet exercice nouveau pour elle.

Les bémols concernent principalement les chansons du spectacle dont les textes sont assez médiocres. Heureusement, on passe plus de temps à rire qu’à chanter. Les costumes sont sans intérêt.

Pour finir, je dirai que, même si l’affiche ne fait pas rêver et l’enjeu est de taille, on passe un moment très agréable dans ce beau théâtre. Si vous souhaitez faire une sortie qui change sans grandes attentes, vous pouvez y aller. Ça joue jusqu’en juin 2020, avant que Le Roi Lion ne fasse son grand retour.

L’amour expliqué au Palais de la Découverte

Quel sujet d’attention plus universel que l’amour ? Énigmatique, moteur tout-puissant de tant d’histoires, l’amour semble particulièrement difficile à cerner. « De l’amour », exposition présentée au Palais de la découverte jusqu’au 30 août 2020, questionnera ce mystérieux sentiment en s’appuyant sur des travaux scientifiques et artistiques.

Deux galeries vous sont proposées pour explorer ces territoires amoureux :

La galerie des attachements

Qu’est-ce que l’amour ? L’empathie ? L’attachement ?
Là où le français n’utilise que le terme « amour », le grec utilise quatre mots : érōs, le désir, la passion charnelle ; storgê, l’amour familial ; agapē, l’amour désintéressé et philía, l’amitié, le lien social.
Derrière la simplicité de ces définitions se cache un concept qui ne se résume ni au sexe, ni à la camaraderie, ni à l’amitié, ni à la générosité. Une approche par quatre entrées qui vous permettra de percer un peu plus ce mystère et de découvrir les dernières recherches scientifiques (les sciences affectives) sur l’amour.

La galerie des sciences

Il n’existe pas de théorie scientifique globale sur l’amour. Pourtant, l’affection, l’attachement, la sexualité et l’empathie sont véhiculés par les mêmes molécules, déclenchent la sécrétion des mêmes hormones et empruntent les mêmes circuits neuronaux.
La galerie des sciences vous permettra d’aborder le sujet en sept questions, explorées en détails par des neuroscientifiques, sociologues, sexologues, psychanalystes et philosophes :

  • C’est quoi l’amour ?
  • L’attachement, un lien qui protège, un lien qui libère
  • Amours en ligne
  • Comment le corps se manifeste ?
  • L’art d’aimer les autres
  • Des preuves d’amour
  • Comment se fabrique la sexualité ?

[Coup de coeur] Donell Jacksman : un spectacle pour rire ensemble

Hier soir, j’ai assisté à la première du nouveau spectacle de Donell Jacksman intitulé ‘ensemble’. Après l’avoir découvert en première partie du spectacle de Kheiron puis avoir assisté au rodage du dernier spectacle, je dois dire qu’il est toujours aussi drôle, bien rodé et que ce spectacle fera carton plein.

Pendant 1h20, il nous parle notamment de la triste anecdote de Nice qui l’a fait connaître. Cette fois où un homme l’a traité de ‘sale noir’ en plein spectacle. Il nous parle de son ressenti, de ce que ça lui a apporté (son échange avec les chefs d’Etat, la fierté de sa mère…).

Après un moment musical à écouter les paroles d’une chanson raciste de Michel Sardou façon zouk, il a évoqué les dérives du monde d’aujourd’hui et la connerie humaine. Ma partie préférée a été le passage où il explique aux femmes comment détecter des hommes toxiques et fuir. Impossible de ne pas se reconnaître dans ce qu’il dit, et ça fait plaisir même si c’est la triste réalité. Il parle également du féminisme et bien sûr, des relations hommes femmes. Autre sujet : le racisme sous toutes ses formes et son passage en Israël pour un spectacle, ainsi que les idées reçues que cela déclenche parmi son public.

La dernière partie du spectacle est consacrée à un moment d’échange où chacun peut faire part de ses besoins, l’idée étant de mettre des spectateurs en relation entre eux, pour se rendre des services mutuels. Les relations humaines sont au cœur de son spectacle et c’est un sujet qu’il maîtrise parfaitement.

Donel reste un homme abordable, proche de son public et sein d’esprit. Son humour fin et sa rare lourdeur rendent hilare. Il joue jusqu’à la fin de l’année à la Comédie de Paris et en tournée. Je vous encourage vivement à y aller, c’est un vrai moment de plaisir et de détente que vous allez passer. Vous êtes prévenus !