Une Saint Valentin spéciale au Musée Rodin

Le musée Rodin propose sa « Soirée Love » pour une Saint-Valentin hautement culturelle le lundi 14 février 2022, de 18h à 23h.

Un parcours amoureux au musée Rodin comme programme de la Saint-Valentin, une idée originale pour vivre cette soirée différemment.

Au fil de la déambulation dont la pièce maitresse est le mythique Baiser de Rodin, vous poserez un regard amoureux sur les œuvres, une ode au corps et aux sens qui rappelle la grande histoire d’amour que vécurent Auguste Rodin et Camille Claudel.

Laissez-vous gagner par la magie des lieux, musique et poésie sont au rendez-vous, sans oublier les surprises qui vous attendent dans le lieu le plus romantique de Paris. Tout est réuni pour venir dire « je t’aime » au musée Rodin dans le strict respect des consignes sanitaires.

Source et réservation

Grande exposition Gaudí au Musée d’Orsay

Antoni Gaudí (1852-1926), architecte et créateur de génie, a marqué l’Espagne au tournant du XXe siècle et continue de fasciner de nos jours. Pour la première fois depuis cinquante ans en France, une exposition de grande envergure est consacrée à ce maître de l’Art nouveau. Elle montrera l’extraordinaire créativité de cet artiste singulier, porteuse des bouleversements à l’œuvre dans la Catalogne de la fin du XIXe siècle, et qui s’exprime autant dans les détails de son mobilier qu’à l’échelle d’un projet architectural hors du commun : la Sagrada Familia à Barcelone.

Le musée d’Orsay accueillera la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Dans une muséographie immersive, elle montrera les créations spectaculaires de cet artiste singulier, présentant notamment des ensembles de mobilier jamais exposés en France. Elle offrira une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques.

L’exposition s’attachera à montrer le processus créatif de l’architecte au milieu d’une profusion artistique locale exceptionnelle lié au « Modernisme » ou mouvement de l’Art nouveau en Espagne, porté par des commanditaires insignes, soucieux de distinguer la Catalogne, terre identitaire de nature méditerranéenne. L’atelier de Gaudi, ses nombreux collaborateurs, ses techniques de travail sophistiquées constitueront la ligne directrice de l’exposition pour faire comprendre au public l’extraordinaire capacité d’invention de l’architecte qui défia toute la création du moment.

À travers les quelques dessins subsistants de l’artiste, des maquettes et de nombreuses œuvres de mobilier, l’exposition reconstituera ce qui caractérise Gaudi : l’espace et la couleur. Elle mènera le visiteur au grès de ses créations de palais, d’hôtels urbains, de parcs, d’églises avec le projet hors du commun de la Sagrada Familia. Des films, des photographies et des documents d’époque viendront témoigner de la vitalité du parcours de l’architecte plasticien mais aussi du bouleversement artistique opéré à jamais sur Barcelone.

Du 12 avril au 17 juillet 2022
Musée d’Orsay
Source

La licorne Alex Ramires : sensiblement viril

Alex Ramires joue son spectacle Sensiblement Viril dans plusieurs salles de France. Personnellement, je ne connaissais l’humoriste que de nom et j’ai pu voir passer quelques unes de ses vidéos qui ont bien animé le confinement. J’étais curieuse de le voir sur scène, sachant que c’est un artiste chouchou que tout le monde adore. Je dois avouer que j’ai été très déçue.

Déjà, j’avais très peur que le spectacle soit chargé de clichés sur les homosexuels… et c’était exactement ça.
Beaucoup de sujets très classiques, déjà vus, revus et re-revus. Parfois, des longueurs, vraiment. Dommage ! 
Ca me fait mal au cœur d’écrire cela car cela n’empêche pas qu’Alex Ramires est très attachant, plein d’énergie et de bonnes ondes.

Heureusement que le spectacle s’est terminé sur une note musicale entrainante et positive. Je pense qu’Alex Ramires devrait se concentrer sur un spectacle musical chorégraphié, c’est là qu’il est bon. Pour l’humour, rien de nouveau avec ce spectacle.

Exposition LEGO vers la lune et au-delà !

À partir du 7 décembre, le musée de l’Air et de l’Espace met l’histoire de la conquête aéronautique et spatiale à l’honneur avec l’exposition Vers la Lune et au-delà !, qui en retrace les moments clés sous forme… de briques LEGO® ! Réalisée en collaboration avec l’agence Epicure Studio, elle offre aux visiteurs une nouvelle approche de l’aérospatiale, aussi originale qu’innovante.

Vers la Lune et au-delà ! », ce sont près de 1200 heures de conception et 180,000 briques LEGO® utilisées pour inviter le public à (re)découvrir le domaine de l’aérospatial, sous un angle se voulant ludique et intergénérationnel. D’un astronaute à taille humaine à la fusée Saturn V des missions Apollo, en passant par le mythique Concorde et par Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, l’exposition raconte le patrimoine aéronautique et spatial à travers une trentaine de sculptures impressionnantes (dont certaines réalisées à l’échelle 1:1) divisées en 3 thèmes centraux : l’histoire aéronautique et spatiale, la conquête lunaire et l’aérospatial dans la fiction.

Des ateliers de construction ludiques avec des briques LEGO® sont également proposés : petits et grands auront donc l’occasion d’en apprendre plus sur l’histoire de la conquête spatiale, tout en laissant libre cours à leur imagination et à leur créativité. Ainsi, ce ne sont pas « seulement » des constructions LEGO® qui sont présentées au public : l’exposition se veut une véritable passerelle entre culture et divertissement, et entre histoire et modernité.

Source et informations

[Coup de cœur] Burlesk : cabaret déjanté

J’ai toujours eu une passion pour les spectacles burlesques. Un univers glamour, des femmes généreuses et une atmosphère cosy, c’est tout ce que j’aime.

J’ai eu la chance de voir le spectacle BurlesK, à la Divine Comédie à Paris. Un show burlesque complètement déjanté, où on rit, on chante, on admire et on profite du spectacle.

Sur scène, 3 artistes affranchies avec qui on aimerait bien être copines. J’ai été bluffée par certaines performances d’effeuillage et j’aimerais bien en faire autant. Ca tombe bien, les filles organisent des ateliers ! 

Une belle parenthèse dans cette période de froid, BurlesK est une valeur sûre pour voir un spectacle du genre. Un moment « feel good » à passer entre amis.

Allez-y tant qu’il est encore temps ! Jusqu’au 2 janvier à la Divine Comédie et en tournée.

Rodolphe Jonathan Lambert se dévoile sur scène

Rodolphe Jonathan Lambert remonte sur scène dans un nouveau one man show, après son spectacle Perruques. J’ai eu l’occasion d’assister à la première. Un moment que j’ai particulièrement apprécié.

L’humoriste, ému de monter sur scène après autant de temps, est touchant. Pas de vulgarité lors de ce spectacle, le texte est très fin et l’interprétation est très juste. On a envie de lui faire un câlin, ou au moins, de faire partie de sa vie. Et on rit de bon cœur, vraiment. 

Il nous parle de sa vie privée : sa femme, ses enfants, le décès de son père. Sa vie de comédien. Un moment de partage vraiment bien maîtrisé et le public en demande encore.

Un spectacle  d’humour d’une qualité rare, que je vous recommande.

[Coup de cœur] Camille Chamoux, très juste !

J’ai récemment eu l’occasion d’aller voir le dernier spectacle de Camille Chamoux « Le Temps de Vivre ». Je connaissais assez peu l’humoriste que j’ai plutôt vu à l’écran que sur scène. Toujours curieuse, j’ai voulu la découvrir, et je n’ai pas été déçue.

Sur scène, Camille Chamoux partage ses angoisses liées au temps qui passe et à ce qu’on en fait. Des sujets d’actualité dans lesquels tout le monde peut se reconnaitre. Elle s’emporte et nous emporte avec elle. C’est d’une justesse absolue. 

Soixante-dix minutes hors du temps, pendant lesquelles on rit de bon cœur et on a envie de lui faire un gros câlin. Oui, tout à fait.
Elle joue encore pour quelques dates, auxquelles je vous suggère d’aller pour aller voir un one woman show original, d’une humoriste attachante.

Picasso l’étranger, s’expose

Picasso est un mythe national en France. Depuis l’ouverture du Musée Picasso au cœur de Paris (1985), son œuvre a été pleinement intégrée à notre patrimoine. Pourtant il n’en pas toujours été ainsi. Peu de gens savent qu’il n’est jamais devenu Français : le 3 avril 1940, il déposa une demande de naturalisation qui lui fut refusée et qu’il ne renouvela jamais.

Dès 1901, par erreur, Picasso avait été fiché par la police comme « anarchiste surveillé ». Pendant quarante ans, il fut considéré avec suspicion comme étranger, homme de gauche, artiste d’avant-garde. Jusqu’en 1949, son œuvre, pourtant célébrée dans le monde occidental, ne comprenait que deux tableaux dans les collections françaises. Mais son sens politique lui permit de naviguer avec aplomb dans un pays aux institutions obsolètes, il s’installa pour toujours dans le Midi, choisissant le Sud contre le Nord, les artisans contre les beaux-arts, la région contre la capitale.

En artiste global et étranger illustre, il devint un puissant vecteur de modernisation du pays. Picasso a donc toute sa place au Musée national de l’histoire de l’immigration. Mais la découverte de sa précarité cachée et des obstacles de son parcours ne nous renvoie-t-elle pas, en miroir, une image dérangeante de notre pays et de nous-mêmes ? Car cette exposition se veut aussi une radioscopie de la France, avec les rêves qu’elle inspire, les revers qu’elle inflige, les démons qui la travaillent.

Picasso l’étranger
Musée National de l’Histoire de l’Immigration
Du 4 novembre 2021 au 13 février 2022

Source

Spectacle monumental lumineux au Jardin des Plantes

Cette année, dans les allées du Jardin des Plantes et de la Ménagerie, vos pas vous entraîneront dans un spectaculaire voyage dans le temps. Vous traverserez 600 millions d’années d’évolution, à la rencontre de formes de vie fascinantes. Exposition du 29 novembre 2021 au 30 janvier 2022

Des centaines de structures lumineuses monumentales inédites sont à découvrir au fil d’un parcours mettant en scène quatre temps géologiques. Vous y verrez des « célébrités » du passé, comme des dinosaures, mais aussi des espèces méconnues qui vous surprendront par leurs formes étonnantes et leurs modes de vie singuliers.

Toutes les espèces qui vous sont dévoilées ici ont bel et bien existé mais toutes ont aujourd’hui disparu. Elles sont arrivées jusqu’à nous grâce à leurs fossiles, étudiés entre autres par les paléontologues du Muséum.

L’Évolution en voie d’illumination combine art, science et poésie. Vous pourrez admirer de la biodiversité passée tout en vous laissant porter par la magie des lumières : émerveillement garanti !

Une exposition co-produite par le Muséum national d’Histoire naturelle et China Light Festival.

Source

Cosmos : l’événement de l’Atelier des Lumières

Culturespaces s’associe au Centre National d’Études Spatiales (CNES) pour présenter lors de soirées exceptionnelles DESTINATION COSMOS, une création originale pour l’Atelier des Lumières.

A cette occasion, les portes sont ouvertes en soirée à partir des vacances de la Toussaint. Des premiers peuples à avoir observé les étoiles en passant par l’alunissage d’Apollo 11, l’envie de découverte spatiale de l’humanité ne cesse de croître.

Cette exposition vous plonge dans un dédale d’étoiles, de planètes, nébuleuses et supernova. Un voyage unique qui débute au cœur de la forêt tropicale guyanaise et prend fin aux confins de l’univers. Après avoir quitté la terre, vous êtes invités à sillonner les canyons martiens aux côtés des rovers (véhicule conçu pour explorer la surface d’un corps céleste), plonger au coeur de Jupiter, survoler les anneaux de Saturne puis dépasser les frontières de notre système solaire afin d’explorer l’immensité de notre univers.

Totalement immergé dans l’image et la musique, laissez-vous emporter dans une aventure spatiale inédite !

Informations pratiques :
Du lundi au samedi de 18h30 à 22h du 22 octobre au 20 novembre 2021.
L’Atelier des Lumières

Source et réservations